Discipline et amour

Chroniqueuse :
Lysanne Lanthier
Éducatrice spécialisée et Coach familial

Mon enfant, je t’aime même si…

 

Discipline et amour, oui c’est possible! En ce temps de l’année où l’on parle d’amour et d’amitié en vue de la St-Valentin, j’ai envie de vous parler des différentes manières de donner de l’amour à vos enfants, peut-être même sans vous en rendre compte!

Discipline et amour

Certains parents peuvent craindre que s’ils disciplinent leurs enfants, cela puisse alors leur faire croire qu’ils ne les aiment pas. En fait, c’est plutôt l’inverse. Une discipline bienveillante est gage d’amour.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ne s’opposeront pas à votre discipline, même si elle est bienveillante et positive! Toutefois, vous êtes les personnes les plus importantes pour eux. Donc, en leur envoyant un message bien clair : «Je t’aime, alors je veux ce qu’il y a de mieux pour toi et ton développement», cela fait de vous un pilier d’amour incontestable et rassurant.

Évidemment, par exemple, lorsqu’on retire un privilège comme conséquence à un comportement inadéquat, il ne faut pas s’attendre à «merci maman!», l’inverse est plutôt réaliste. Par contre, plus tard, ils vous remercieront d’avoir eu cette force bienveillante de faire ce qui était le mieux pour eux.

Tel que mentionné ci-haut, la discipline bienveillante est une des façons de donner abondamment de l’amour à vos enfants. En outre, beaucoup de signaux d’amour se passent dans notre non verbal (corps et attitude). À vous de vous en servir! Par exemple, un regard plein de tendresse, une main dans les cheveux, un câlin au passage, un baiser en vol d’oiseau, un clin d’œil, se pencher au niveau de l’enfant, être calme malgré la situation, prendre le temps de l’écouter et sourire, et j’en passe! Tout ce qui peut se traduire comme amour dans votre attitude compte et a un impact positif sur votre relation.

 

Vos croyances

J’aimerais également vous sensibiliser et vous faire réfléchir à un élément TRÈS important : quel est votre discours interne sur votre enfant? Quelles sont vos croyances envers lui/elle? Est-ce que vous appréhendez certains moments dans votre journée en lien avec ses comportements? L’avez-vous catégorisé, par exemple, de petit tannant, de paresseux, ou encore d’opposant?

Je vous invite à réfléchir à ceci, soit seul ou avec votre conjoint(e). Pourquoi? Eh bien parce que vos pensées ont un très grand impact sur vos interventions et sur la façon dont vous allez, inconsciemment, donner de l’amour et de l’affection à votre enfant.

Ceci se nomme l’effet Pygmalion, qui est, soit dit en passant, adaptable à toutes relations. Ici je parle d’une relation parent-enfant. Les pensées d’un parent influencent ses gestes et paroles, qui, en retour, renvoient l’image à l’enfant de ce qu’il est, selon la perception dudit parent. Cela aura comme effet que l’enfant agira ainsi puisqu’il se bâtira également cette croyance avec le temps, puisque c’est ce que son parent lui aura reflété. Les enfants se comportent tels que ce que les adultes leur reflètent. Donc, en tant que parent, faites attention à ce que vous pensez de vos enfants, car cela peut vous jouer des tours à votre insu!

Je vous donne comme défi de prendre conscience et d’écrire toutes les croyances que vous avez au sujet de vos enfants, individuellement, qu’elles soient positives ou négatives. Puis, celles qui seront ressorties comme négatives, je vous invite à les transformer de façon positive ET à faire l’exercice mental de vous les répéter de cette façon. Si vous éprouvez de la difficulté à les transformer, réfléchissez à quel besoin cela répond chez votre enfant.

Le lien de tout ça avec l’amour? Eh bien si vous pensez à vos enfants de façon plus positive, vous aurez alors davantage envie de leur transmettre votre amour et affection! Simple comme cela!

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, venez assister à la conférence Stress et attitudes parentales : les impacts sur nos enfants!

Joyeuse St-Valentin à tous!

Pour toutes questions ou commentaires n’hésitez pas à nous contacter au 819 791-4142 poste 221 ou servicesfamilles@maisonfamillesherbrooke.com

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée