Les enfants et la gestion de leurs émotions : Notions et outils pratiques

Chroniqueuse :
Madame Jessica Houle, B.Éd.

Encore aujourd’hui, l’émotion est une notion difficilement définissable. En effet, il est ardu de définir le concept d’émotion clairement et d’en donner une seule définition.

Quelques notions…

Il existe de multiples définitions pour décrire le terme « émotion ». Mais, qu’est-ce qu’une émotion? En termes simples, l’émotion est la réaction de notre corps face à une situation qu’on est en train de vivre. Ces réactions sont observables sur le plan moteur, comportemental et physiologique. Il peut s’agir de tremblements, d’une pâleur du visage, du froncement des sourcils…

À ce jour, les spécialistes s’entendent sur le fait que peu importe la définition de l’émotion, celle-ci détient un rôle central dans tout comportement. Ceci revient à dire que les émotions influencent nos choix, nos actions, ainsi que nos perceptions.

De plus, on dit que les émotions ne sont ni négatives, ni positives. Par contre, leur tonalité peut être agréable ou désagréable. Elles résultent de la non-satisfaction d’un besoin (le besoin de sécurité, le besoin affectif ou social, le besoin d’estime et de reconnaissance…). Il est donc important d’agir sur la cause.

Je propose ici que l’on porte notre attention sur les émotions de base, dites aussi primaires ou fondamentales. Une étude publiée dans la revue Current Biology suggère qu’il y aurait 4 émotions de base. Quelles sont-elles? Ce sont la peur, la colère, la tristesse et la joie.

Voici un court vidéo de Benoit Leva qui illustre bien les 4 émotions de base.

Les quatre émotions de Benoit Leva

 

Quelques pistes de solutions…

Chez les enfants et les adolescents, quels sont les facteurs qui entraînent des difficultés à gérer leurs émotions? Aujourd’hui, plusieurs neurologues et pédiatres considèrent que leur cerveau est encore immature. En effet, il a été démontré grâce au progrès de l’imagerie médicale que la partie du cerveau, appelée cortex préfrontal, est en développement chez le jeune jusqu’à l’âge de 25 ans. Cette partie est le siège de la régulation des émotions. Avant cet âge, les jeunes ont des difficultés à gérer leurs pulsions, à se projeter dans l’avenir, ainsi qu’à prendre des décisions.

Souvenez-vous qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise émotion. Peu importe celle-ci, il est important de l’écouter et de l’exprimer adéquatement. À vous de trouver les moyens qui vous conviennent!

Jessica Houle, B.Éd.

Vous avez des questions ou des commentaires sur le sujet?  Écrivez-moi sur le blogue!!

 

Voici quelques outils pour aider nos jeunes dans la gestion des émotions.

Aider les enfants à identifier et verbaliser les émotions à travers la lecture.

 

Un livre pour aider les jeunes enfants à apprivoiser les émotions (+ 3 activités d’éducation émotionnelle)

 

La couleur des émotions

LA COULEUR DES ÉMOTIONS

 

Aujourd'hui je suis

AUJOURD’HUI, JE SUIS…

 

la roue des emotions

LA ROUE DES ÉMOTIONS

 

le volcan des emotions

LE VOLCAN DES ÉMOTIONS

 

LES CARTES A RACONTER

LES CARTES À RACONTER

 

 

 

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée